Logo von www.hornissenschutz.de

I would like it in english! I want it in German - in Deutsch! Svenska Не бойтесь шешершней! Espanol

© 1998-2016

www.vespa-crabro.com

- actualité de 31.10.2016 -

N’ayons plus peur des frelons !


Responsable Éditeur
Dieter Kosmeier
Photos et Videos

Dr. Elmar Billig
Pour consultation scientifique
Thomas Rickinger
Traduction en Francais
Christiane Reckfort et corrigé par Antoine Karp & Luc Morel


Troisiéme partie:
En Allemagne les frelons sont des animaux protégés.

Une grosse colonie nourrit son couvain avec presqu’un demi kilo d’insectes (plus ou moins nuisibles ou embêtants pour les humains) par jour. Cela correspond à la consommation journalière de 5 à 6 familles de mésanges.

Agrandir les photos avec un clic ! 

Partage de nourriture entre des ouvrières ; Photo : Dr. Elmar Billig

Si l’on tient compte du poids minimum de leurs proies : mouches, araignées, chenilles, taons et même guêpes, on arrive à un total énorme. Concernant la capture, le frelon ne s’intéresse qu’à des proies vivantes et jamais à des charognes.

Le frelon capture beaucoup d’insectes nocturnes et crépusculaires car ceux-ci ne sont pas chassés par d’autres prédateurs, si ce n’est par les chauves-souris. C’est pourquoi le frelon peut-être comparé aux rapaces du monde des oiseaux. D'ailleurs, on le qualifie de "faucon du monde des insectes".

C’est pourquoi un jardinier devrait être content s'il a un nid de frelon dans les environs !


Voici maintenant quelques indications rassurantes pour les apiculteurs :

L’alimentation principale du frelon est composée à 90% d’espèces de mouches. Mais, bien sûr, en tant que chasseur d’insectes, il est évident qu’il ne dédaigne pas une abeille de temps en temps. Les scientifiques et les instituts apicoles ont prouvé que la chasse aux abeilles n’occasionne pas de pertes sensibles sur leurs colonies. La perte pour l’apiculteur est donc minime. Contrairement à plusieurs hypothèses, le frelon capture très peu de butineuses d’une population d’abeilles. La capture journalière à partir du mois de juin représente près de 10 à 15 abeilles par population étant donné que seuls quelques individus sont „spécialistes“ de la chasse aux abeilles. A ce moment de l’année la colonie d’abeilles est fort développée et sa population s’élève à près de 50.000 individus. Si l’on tient compte de l’énorme production quotidienne d’oeufs par la reine et du fait que chaque jour naissent 1.500 à 3.000 jeunes abeilles, on constate que le nombre d’abeilles capturées par les frelons est relativement faible ( 1% du nombre de descendants ). Ceci n’est donc pas catastrophique pour les abeilles. De toutes facons les butineuses capturées ne seraient pas capables de survivre à l’hiver qui suit. Et enfin, les pertes causées par les conditions atmosphériques, les pesticides, les herbicides, la teigne, le varroa et la circulation routière sont de loin plus dommageables pour les abeilles.

Pour compléter ceci, voici une citation extraite du livre „Maladies des abeilles“ de ZANDER/BÖTTCHER : „On devrait être indulgent vis-à-vis des frelons même si de temps en temps ils capturent une abeille, car ils sont devenus très rares et sont en voie de disparition. Sachant qu’ils ne s’attaquent que très rarement aux êtres humains ils ne sont donc pas aussi dangeureux qu’on le prétend !“

Une colonie d'abeilles se sentant apparemment très bien dans notre nichoir à frelons Des abeilles dans notre nichoir à frelons Des abeilles dans notre nichoir à frelons

Les deux photos de droite (de Thomas Rickinger) montrent une boîte de nidification pour frelons occupée et qui a été colonisée par des abeilles. Les abeilles n’ont pas construit leurs rayons de miel comme d’habitude dans la ruche, mais bien verticalement, sous le plancher extérieur vu que la boîte n’était pas libre !


Alors amis apiculteurs, faites un effort ! Tolérez dans les environs de vos ruches l’établissement d’une colonie de frelons. En Allemagne, plusieurs apiculteurs ont déjà placé une caisse en bois pour frelons à côté de leurs ruches. Et comme les frelons sont actifs la nuit, ils déciment considérablement la „Teigne cireuse“ qui détruit les nids d’abeilles. Les frelons coexistent paisiblement avec les abeilles et semblent même avoir signé un traité de paix avec elles. En fait, ils ne chassent pas à proximité de leur nid. Vous serez récompensé de votre décision d’avoir installé un nichoir pour frelons vous permettant ainsi l’observation de ces magnifiques insectes jaunes et noirs de l’ordre des hyménoptères. Vous trouverez les instructions de construction d’un nichoir sur notre tableau synoptique.

Nid de frelons de 150 individus

Un nid de cette taille héberge 150 individus.


On ne dira jamais assez que les frelons sont des animaux très pacifiques et qu’ils méritent d'être observés, d'autant plus lorsque vous avez installé un nichoir pour eux. Regardez, s’il vous plait, la photo suivante :

MITTELBAYERISCHE ZEITUNG ; Photo: Metterlein ; Cliquez pour agrandir

Extrait d’un journal bavarois:

Cette photo impressionnante prouve que les frelons sont inoffensifs. Le vieil homme, accueillant, n’est pas du tout dérangé par le bourdonnement des frelons ni par leurs vols de va-et-vient dans sa salle de bains. Pourtant certains de ses comtemporains maudissent cet insecte. A aucun moment quelqu’un n’a été piqué, même pendant les périodes d’inactivité complète.

C’est ainsi que ces grands insectes offrent la possibilité d’assister à un magnifique spectacle aux personnes qui aiment la nature. L’observateur comprendra d’autant mieux s’il possède une connaissance élémentaire de la vie des frelons. Il peut alors plus facilement prendre part aux différents stades du cycle annuel des insectes. Ce qui se fait avec une lecture analogique.


CONCLUSION:

  • Pour assurer la survie des frelons il est urgent de conserver leurs possibilités de nidification naturelle et, en plus, de leurs offrir des possibilités artificielles.

  • Il faut changer les mentalités et faire en sorte que l’être humain tolère ces animaux dans son voisinage.

  • Pour ce faire tous les médias doivent enfin fournir des informations justes et arrêter de donner de fausses explications ...

Pour rappel, le frelon est un animal protégé :
Notre frelon (VESPA CRABRO) qui est en voie de disparition est mentionné sur dans la loi de protection pour les espèces menacées depuis le 01-01-1987. De ce fait, il est protégé par la loi allemande.

 


>>> Ici on va à la quatrième partie <<<


 

Hymenoptera>Vespoidea>Vespidae>Vespa crabro>Hornisse>Hornet>Frelon>Hoornaar>Vespa grande>Abejorro>Calabrone
Hymenoptera>Vespoidea>Vespidae>Vespa crabro>Hornisse>Hornet>Frelon>Hoornaar>Vespa grande>Abejorro>Calabrone

Webmaster:
Dieter Kosmeier

Hymenoptera>Vespoidea>Vespidae>Vespa crabro>Hornisse>Hornet>Frelon>Hoornaar>Vespa grande>Abejorro>Calabrone
Hymenoptera>Vespoidea>Vespidae>Vespa crabro>Hornisse>Hornet>Frelon>Hoornaar>Vespa grande>Abejorro>Calabrone

 

www.vespa-crabro.de